La virtualisation est un thème à la mode "the next big thing" pour tout ceux qui veulent consolider leurs serveurs, etc, etc ... bref, un sujet assez peu marrant.

SAUF si ça arrive sur le poste de travail de l'utilisateur.

Et j'ai justement testé pour vous la virtualisation avec un couteau suisse et quelques liens astucieux.

L'objectif : tester sous windows plusieurs distributions de Linux à la fois
Le principe : créer plusieurs machines virtuelles qui bootent sous linux
Prérequis : une machine avec un peu de ram - 512 minimum
Un minimum de processeur - > 1 GHz
VMWare Player
Quelques distributions Linux (pour le test : Ubuntu Dapper Drake, Slackware et Knoppix 5)

On connait depuis quelques années les distributions linux en live CD, la première de toute étant la remarquable Knoppix. Elle permettait de tester linux bidouiller, sans causer de dommage sur sa machine. Là, on va un peu plus loin : faire tourner tout plein de distribution linux pour les tester, sans avoir à redémarrer windows. Voir, faire des tests (rendu d'une page web sous windows, et sous différentes distributions, etc ...).

Une fois que vous avez le prérequis sur la machine, je vous encourage à vous faciliter la vie en allant trouver EasyVMX que j'ai découvert sur ce blog. EeasyVMX créé tous les paramétrages automatiquement pour VMWare.

Et une fois que c'est fait ... magie ... ça fonctionne tout seul.

A noter : evidemment, démarrer windows, ça demande déjà pas mal de ressources. Alors démarrer une distribution linux par dessus windows, ça commence à faire. Et puis une autre par dessus le tout, ça commence à faire encore plus.
A ce petit jeu, je vous recommande d'essayer plutôt avec la knoppix 5 dont on trouve sur internet une version Accelerated qui boot très rapidement. Au final, on a donc un système qui fonctionne comme une application, et qui reste en plus super léger.

virtualisation
Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Je n'ai pas essayé, mais je devrai avec Puppy Linux et Damn Small Linux, réputés pour être non seulement lilliputiens, mais surtout peu gourmand en mémoire vive.

Avec un T43 (ne le répétez pas à mon service IT) à 1,8 GHz, et 512 de Ram, démarrer knoppix sous linux prend 10 secondes montre en main - soit à peu près autant que de démarrer photoshop sur la même machine les jours où ça va pas top ...
Il faudrait essayer sur une machine avec un peu plus de Ram pour rigoler ...
Une autre fois.